Soirée-débat avec Philippe Defeyt




Depuis plusieurs mois, l’idée d’une allocation universelle ou revenu de base inconditionnel a refait surface en Belgique. La CSC Liège Huy Waremme a voulu y voir clair en organisant une première soirée-débat sur le sujet ce lundi 5 décembre. « Une première soirée effectivement, car il y en aura d’autres, tant l’allocation peut prendre des formes différentes», a insisté le président liégeois, Gaëtan Stas, rappelant que la CSC Liège Huy Waremme souhaite offrir à ses militants divers éclairages sur le sujet afin de permettre à chacun de mieux le cerner pour pouvoir in fine participer à la construction d’une position. 
Pour introduire la soirée, Laurence Blésin, la directrice de la FEC, a rappelé brièvement le concept en énonçant les questions qu’il soulève. Une allocation universelle est-elle souhaitable ? Quels sont ses objectifs ? Quelle forme peut-elle prendre ? Ne menace-t-elle pas notre modèle de sécurité sociale ? Et ainsi de suite. Les questions sont nombreuses, les modèles multiples et les avis partagés.
Ensuite, Philippe Defeyt, économiste et chercheur à l’Institut pour un Développement Durable, a été invité à exposer ses propositions en la matière. L’économiste planche sur le sujet depuis 30 ans. Il a construit son modèle : un revenu socle et inconditionnel de 600 €/mois qu’il a détaillé, exemples de la vie courante à l’appui.
La salle, forte de quelque 120 militants liégeois, n’a pas manqué de réagir en soulevant ses craintes, remarques, oppositions ou approbations. Sans conteste, un débat riche d’idées qui a permis de nourrir la réflexion.