L’accès à l’emploi pour les personnes handicapées

Promouvoir l’accès à l’emploi pour les personnes handicapées constitue une priorité pour la CSC bâtiment – industrie & énergie. Voilà pourquoi, depuis plusieurs années, à l’occasion de la journée internationale de la personne handicapée, elle organise des actions destinées à promouvoir le droit de la personne handicapée à une meilleure insertion sociale via un travail décent ainsi que le droit des travailleurs devenus handicapés, suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, à être réintégrés dans l’entreprise. 
Ces actions prennent, chaque fois, une forme différente : il s’agit soit de présenter aux chefs  d’entreprise tous les outils à leur disposition pour franchir le cap, soit de mettre en exergue les collaborations possibles entre entreprise traditionnelle et entreprise de travail adapté et ainsi de suite.
 

Des bons exemples à suivre

 

En 2015,  la CSCBIE a décidé de montrer que l’intégration professionnelle (ou la réintégration) de la personne handicapée est possible en mettant à l’honneur des entreprises liégeoises qui ont fait ce choix. Ainsi, une délégation de militants soucieux de faire évoluer les mentalités est allée à la rencontre de la direction de Techspace Aero d’abord. Techspace Aero, 1445 travailleurs , occupe 3 personnes avec intervention de l’Agence Wallonne pour l'Intégration des Personnes Handicapées, travaille en sous-traitance avec une Entreprise de Travail Adapté (ETA) de la région et a mis sur pied, en son sein, un comité d’insertion de la personne handicapée. 
 
Ensuite, la CSC s’est rendue chez  Isotoit. Parmi la quarantaine d’ouvriers de cette société de Tilleur figurent 4 travailleurs avec soutien AWIPH, soit 10% du personnel ouvrier ! Trois d’eux-eux, victimes de problèmes de santé, ont été réintégrés grâce à des aménagements du travail et du matériel adapté : ils ont ainsi pu conserver leur emploi et l’entreprise a pu, elle, continuer à bénéficier de leurs compétences. Le quatrième est une personne sourde et muette qui s’est bien intégrée chez Isotoit.

La personne handicapée, un travailleur à part entière 

 
La CSCBIE espère que ces bons exemples pourront faire évoluer les mentalités et susciteront l’intérêt d’autres employeurs.
 «A la CSC, nous sommes convaincus qu’un emploi pour tous est possible et nous tenons à rappeler que les personnes handicapées sont des travailleurs à part entière. Tant pour une réintégration, une intégration ou une inclusion, il y a lieu de se focaliser principalement sur les capacités des personnes handicapées et non sur leurs incapacités.  Etre malentendant, malvoyant ou en chaise roulante ne veut pas dire être incompétent ! » Il est essentiel de tordre le cou aux idées reçues. De nombreux préjugés, stéréotypes ou idées préconçues sont véhiculés à l’encontre des personnes handicapées. La plupart d’entre eux sont dus à une méconnaissance du handicap, à la peur ou encore au rejet de la différence. Ces préjugés mènent à des discriminations et constituent les obstacles les plus fréquents à l’emploi de ces personnes.  Or, il suffit bien souvent de faire l’effort d’analyser les faits pour mettre fin aux idées toutes faites.

Une palette de mesures d’aide à l’emploi

 
Enfin, la CSCBIE rappelle qu’Il existe une palette très large de mesures d’aide à l’emploi qui permettent l’accessibilité des personnes handicapées au circuit du travail. Souvent,  les employeurs l’ignorent.  Voilà pourquoi des actions de sensibilisation sont nécessaires : elles permettent de faire le point sur tout ce qui existe, de distribuer les bons outils, d’insister sur le droit de la personne handicapée à une meilleure insertion sociale via un travail décent ainsi que le droit des travailleurs devenus handicapés, suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, à être réintégrés dans l’entreprise.