La CSC envoie 8 tonnes de matériel au Burkina Faso

Burkina2
Depuis 1981, la CSC Liège Huy Waremme entretient des relations de partenariat avec la CNTB (Confédération Nationale des Travailleurs du Burkina)[1],  relations centrées sur les échanges de connaissances et d’expériences, les contacts, les rencontres mais aussi la  mise en œuvre de projets  concrets… « Ainsi, voici quelques années déjà, notre partenaire burkinabè a fait le constat d’un déficit criant de formations qualifiantes ouvrant des possibilités concrètes d’emploi.  En tant que syndicat et acteur important de la société civile burkinabè, la CNTB a donc souhaité que l’on soutienne avec eux le développement d’outils de formation qualifiante, une forme d’enseignement par le travail qui n’existait pas à proprement parlé au Burkina Faso» , explique Thomas Gérard, permanent interprofessionnel en charge des relations internationales à la CSC Liège Huy Waremme.

Après la création d’un centre de formation en construction et coupe/couture en 2011 à Dapelogo,  une filière «cuisine » et « service en salle » a vu le jour en 2015 à Ouagadougou. 
Pour permettre le bon fonctionnement de ces deux outils, la CSC Liège Huy Waremme a décidé de réunir du matériel :  une presse à briques, de la chaux réhydratée, des outils, des bancs et des chaises, des armoires, du matériel informatique, des livres, des vélos mais aussi une camionnette … «Il s’agit essentiellement de matériel de la Fédération et de ses centrales professionnelles qui n’était plus utilisé ainsi que de quelques dons », précise Thomas Gérard. « Au total, il y a près de 8 tonnes de matériel, ce qui correspond à un conteneur de 40 pieds qui sera embarqué sur un bateau. Celui-ci doit quitter Anvers le 5 août pour arriver à Lomé au Togo le 25 août. Ensuite, il prendra la route pour le Burkina Faso. »