MAKRO : le plan social est signé

Chez Makro, la procédure Renault - enclenchée en juin suite à l’annonce faite par la direction de son intention de procéder à un licenciement collectif dans le cadre d’un plan de transformation de l’entreprise - vient d’entrer dans sa phase finale. 
Au terme d’une longue négociation entre la direction et les organisations syndicales, un plan social, qui évite les licenciements secs, a été établi. «Avant d’apposer sa signature au bas du document, la CNE l’a présenté à ses affiliés, explique Raymond Vrijdaghs, permanent national CNE. A l’issue de diverses assemblées des travailleurs, la majorité d’entre eux nous a donné mandat de le signer, ce qui vient d’être fait. » 
La convention se compose de différents volets: crédit-temps, réorientation ou encore RCC (ex-prépension)... Concernant ce dernier point, précisons que, sous réserve de la signature du ministère de l’Emploi et du Travail, la possibilité d’accéder à la RCC sera donnée aux personnes âgées de 55 ans et plus. 
«Les conditions financières de la RCC ont été améliorées par rapport au plan social de 2014», souligne Raymond Vrijdaghs, permanent national CNE.  Et il rappelle que 367 travailleurs de Makro peuvent potentiellement accéder à la RCC, dont 65 pour le site d’Alleur. 

Makro : 505 emplois menacés par un plan de transformation de l’entreprise

La direction de Makro a annoncé  le 21 juin, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, son intention de lancer un plan de transformation de l’entreprise qui se traduira par des pertes d’emplois pouvant concerner jusqu’à 505 travailleurs sur les quelque 3000 salariés en Belgique.
 
Le site d’Alleur sera le plus impacté de tous : on parle de 83 emplois menacés ! Ce magasin a déjà fait les frais d’une lourde restructuration en 2014. Dans la foulée, il a été rénové et devait être porteur du plan commercial. «Et à peine deux 2 ans plus tard, on nous sert la même soupe : difficile à digérer !» s’exclame Raymond Vrijdaghs, secrétaire permanent CNE. 
La phase 1 de la procédure Renault a été lancée… Une première salve de questions a lancée par les organisations syndicales. Les réunions d’information et de consultation se poursuivront en septembre.