Commune d'Aywaille

La commune d’Aywaille a décidé de privatiser son service de nettoyage: 15 membres du personnel qui n’ont commis aucune faute vont être licenciés ! Une fois de plus, ce sont les travailleurs les plus précaires qui deviennent la variable d’ajustement budgétaire. C’est inacceptable.

Assemblée générale 

A l’initiative du front commun CSC Services Publics -FGTB, une assemblée générale s’est tenue le 23 septembre. Elle a décidé d’une journée de grève de 24h. Ce jeudi, les travailleurs, soutenus par les organisations syndicales, étaient donc rassemblés devant l’entrée des services de l’administration communale. 
« Nous demandons une garantie d’emploi pour l’ensemble du personnel et si possible au sein du service public; aucune perte salariale , le même nombre de jours de congé », insiste Gaston Merkelbach, secrétaire  régional CSC Services Publics.
Bien décidé à se faire entendre, l’ensemble du service de nettoyage a décidé de poursuivre l’action de grève jusqu’au 29 septembre, date de la prochaine réunion du conseil communal.

Aywaille : privatisation du service de nettoyage

La commune d’Aywaille a décidé de privatiser son service de nettoyage. Après avoir lancé un marché public, le collège communal s’est réuni le 10 septembre pour analyser les différentes offres. A cette occasion, la CSC Services Publics et la FGTB ont organisé une action de soutien au personnel.

15 personnes vont être licenciées

Aujourd’hui, Aywaille a fait son choix. Résultat 15 personnes vont être licenciées. Ces travailleurs n’ont commis aucune faute mais servent de variable d’ajustement budgétaire. 
C’est inacceptable ! «Nous demandons une garantie d’emploi pour l’ensemble du personnel et si possible au sein du service public; aucune perte salariale, le même nombre de jours de congé, le même entretien des bâtiments qu’actuellement », indique Gaston Merkelbach, permanent régional CSC Services Publics en rappelant « A conditions identiques, le service public prouve qu’il peut être moins cher que le privé ».

Assemblée générale

En réaction, le front commun organise une assemblée générale du personnel d’Aywaille ce mercredi 23 septembre à 10h à la salle du conseil !