CHR Citadelle : du concret, svp !

CHR citadelle2

CHR de la Citadelle : «Retour au dialogue, oui… mais on attend du concret ! »

Si le climat reste tendu au sein du personnel du CHR de la Citadelle, le dialogue avec la direction a toutefois pu être renoué et quelques avancées semblent se dessiner… 
Lors de la concertation du 27 février,  la direction a confirmé le gel des deux salles mais elle a précisé qu’il n’entraînerait pas nécessairement des fins de contrats : départs naturels et diminution du nombre de nouveaux engagements seront privilégiés.  

Des CDD en CDI

De leurs côtés, les organisations syndicales ont réclamé la transformation des contrats à durée déterminée en contrats à durée indéterminée.  «C’est un combat que nous menons depuis longtemps», insistent les délégations CSC Services Publics et CGSP Admi. Et elles semblent enfin avoir été entendues. «En tout cas, la direction a annoncé qu’elle acceptait d’ouvrir la négociation sur le sujet. Elle a précisé qu’une majorité de contrats pourraient être régularisés, sans toutefois donner de chiffres précis, ni de délais. Nous restons donc extrêmement vigilants ! Nous avons demandé aussi qu’on règle  le problème des heures supplémentaires : pour permettre aux personnes concernées de récupérer leurs heures, nous proposons la prolongation des contrats à durée déterminée ».

Assemblée du personnel le 10 mars

Alors que les délégations tentent de trouver des pistes pour sauvegarder l’emploi, la direction propose des revalorisations barémiques pour certaines fonctions… «C’est d’autant plus choquant que ces revalorisations concernent essentiellement des postes de direction. Nous ne sommes pas contre les revalorisations mais qu’elles touchent tout le monde alors!»
Afin de faire le point de la situation, les organisations syndicales, en front commun, organisent une assemblée générale le mardi 10 mars à 8h45, au Mess du CHR de la Citadelle.