Castel Notre-Dame

Vendredi, la CNE a été contactée par un représentant du Conseil d'Administration du Castel Notre-Dame de Remersdael (centre de vacances pour groupes à Fourons), ce qui a permis de rétablir le dialogue et d'ouvrir la négociation. Un accord a déjà été trouvé concernant la gestionnaire du Centre. En conséquence, le préavis d'actions est levé.
Signalons que toutes les précautions avaient été prises pour que les enfants ne soient pas pris en otages par le mouvement envisagé, contrairement à ce que d'aucuns ont voulu faire croire. 

En l’absence, d’ici lundi, de réaction du Conseil d’Administration du Castel Notre-Dame de Remersdael (centre de vacances pour groupes à Fourons), la CNE se verra contrainte d’y mener des actions dès ce 30 mars, et ce, jusqu’à ce qu’une solution acceptable soit trouvée. En cause : le non-respect de la législation sur le travail, le non-respect des barèmes légaux, un licenciement arbitraire,  des faits de harcèlement, la falsification de fiches de salaire...