9 magasins dans le viseur de la direction

Le personnel des magasins Blokker est sous le choc depuis l’annonce faite le 7 février par la direction de son intention de fermer 69 magasins en Belgique, dont 24 en Wallonie. « Personne ne s’attendait à une telle annonce! s’exclame Anne-Marie Dierckx, secrétaire permanente CNE. La direction a fait part de son intention de supprimer 42 contrats à durée déterminée et 260 CDI !»
Ce qui suscite d’autant plus l’ire des représentants des travailleurs, c’est qu’ils ont, à moult reprises, tiré la sonnette d’alarme. 
Si toutes les régions sont concernées, la province de Liège est particulièrement ciblée par Blokker puisque ce ne sont pas moins de 9 magasins qui sont, actuellement, dans son viseur: Huy, Boncelles, Flémalle, Herstal, Liège-Longdoz, Soumagne, Malmedy, Spa et Theux.  «Cette liste, c’est celle présentée aujourd’hui par la direction,  précise Anne-Marie Dierckx. Mais le résultat final dépendra bien évidemment des négociations et nous allons tout mettre en œuvre pour tenter de dégager des solutions afin non seulement de sauver l’emploi mais aussi d’assurer un avenir pour le personnel ».
Un premier calendrier de réunions a d’ores et déjà été établi : 4 conseils d’entreprise extraordinaires sont, en effet, prévus les 14 et 21 février, 7 et 14  mars. 
«Nous allons poser une série de questions : nous voulons des chiffres précis, une vision détaillée de la situation. Nous voulons connaître les critères sur lesquels se fonde la direction pour fermer 69 magasins et pourquoi ceux-là ? Nous voulons aussi des détails sur la mise en œuvre du master plan entreprise voici moins d’un an.  Une quarantaine de magasins ont été transformés, 50 autres devraient soit encore l’être, soit être relocalisés dans des zones de plus grande chalandise. Mais quid des autres ? » interroge la secrétaire permanente CNE.
Les organisations syndicales attendent des réponses claires et précises.