Plan d'action


Chaque mois, la CSC Liège Huy Waremme mènera, en région liégeoise, diverses actions : sensibilisation, manifestation, rassemblement… Objectifs : expliquer aux citoyens l’impact réel des mesures fédérales et des orientations wallonnes, présenter nos alternatives et mettre en avant le modèle de société que nous défendons, juste et solidaire.  Ce plan d’action liégeois s’articule autour des six grands thèmes de la campagne de la CSC wallonne « Ça n’va nin » : les flexi-jobs, les jeunes, les pensions, les services publics, le non marchand et la fiscalité qui est la pierre d’angle d’une société solidaire.
  • FLEXI-JOBS
Les flexi-jobs ? C’est une mesure inégalitaire et injuste qui ne permet pas un financement durable de notre système de sécurité sociale. Les flexi-jobs constituent une réelle menace pour les emplois fixes et à temps plein !  

La CSC Liège Huy Waremme a réalisé des petites fiches qui l’illustrent bien à travers des exemples très concrets.  Ce samedi 24 février, place Cathédrale à Liège, de 13 à 16h, nous inviterons les passants à participer au jeu de la roue. A chaque fois qu’elle s’arrête, une situation est décrite et un baromètre indique à qui profite réellement le « flexi-job ». Des tracts seront, en outre, distribués pour expliquer la position de la CSC. 
En tant que syndicat, nous nous battons pour que le contrat à durée indéterminée et l’emploi statutaire restent la norme. La flexibilité doit être négociée et ne peut pas être imposée unilatéralement par les employeurs ! Des cotisations sociales suffisantes doivent être prélevées sur les salaires pour financer la sécurité sociale.
Nous réclamons des conditions de travail respectueuses du travailleur. Nous voulons une véritable approche de la soutenabilité du travail sur l’ensemble de la carrière, une meilleure combinaison entre vie professionnelle et vie familiale, une flexibilité mesurée et concertée, une prévention des burnouts, etc.
Le mardi 27 février, nous marcherons dans les rues de Liège pour des emplois et des contrats de qualité, des revenus décents et pas des jobs bradés à n’importe quel prix. Symboliquement, le cortège prendra son départ dès 9h devant le CHR de la Citadelle, un hôpital qui veut faire des économies sur le dos des travailleurs, et rejoindra le Carrefour de Belle-Ile, Carrefour qui restructure et a l’intention de fermer son hypermarché de Belle-Ile. 

  • LES JEUNES
Au printemps 2017, les Jeunes CSC ont réalisé une enquête auprès de 2.000 jeunes. La majorité des témoignages montre qu’ils éprouvent des difficultés à trouver un emploi stable et qu’ils rencontrent des problèmes financiers en raison de dépenses trop élevées (s’ils habitent seuls par exemple) ou d’un revenu trop faible.  La période entre la sortie des études et l’obtention d’un contrat stable est de plus en plus longue, et semée d’embûches. La flexibilité et la précarité deviennent des passages obligés pour les jeunes. Un stage, puis un PFI, puis une formation, puis un intérim, puis un autre intérim, puis peut-être un CDD… À quand le CDI ? Nombre de jeunes vivent au quotidien ces difficultés qui les empêchent d’accéder à une réelle autonomie. Ça n’va nin!
La CSC défend des alternatives qui passent notamment par des salaires corrects, des contrats à durée indéterminée, des emplois de proximité…
En mars, la CSC Liège Huy Waremme ira à la rencontre des jeunes le samedi 3/3, au salon « Premiers pas vers l’emploi » au hall omnisports de Trooz, et le mercredi 7/3 sur le campus de l’ULiège au Sart Tilman. Elle leur proposera de tester « l’élasti-job », un château gonfable-élastique qui symbolise la difficulté d’obtenir un CDI. Les participants seront invités à signer des pétitions. 

  • LES PENSIONS
Le gouvernement met à mal les droits des travailleurs en matière de pensions. Il nous dit que les pensions ne sont plus finançables, qu’il est préférable d’investir dans une pension complémentaire, qu’il faut relever l’âge de la pension, que nous devons aller vers un système de pension à points… Ne nous laissons pas berner : opter pour des pensions décentes est un choix politique et sociétal ! La CSC Liège Huy Waremme a réalisé une vidéo sous forme de micro-trottoir qui le montre clairement. Cette vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=l4GlDfWaDwo&t=7s) est disponible sur les réseaux sociaux de la CSC Liège et sa chaîne YouTube.
Ce que prône la CSC, c’est un vrai contrat social à long terme entre les générations. Un contrat qui instaure une confiance dans le régime de pensions. Nous avons besoin d’un régime de pensions prévisible. Ce régime doit être solidaire et correctement financé pour permettre à chacun de vivre dignement !
En mars, en avril et en juin, en région liégeoise, nous mènerons des actions pour sensibiliser les citoyens liégeois, nous interpellerons des députés MR de Liège, Huy et Waremme. Enfin, nous nous rassemblerons à Chaudfontaine, chez le ministre des Pensions, pour lui faire part de notre analyse et de nos alternatives.

  • SERVICES PUBLICS ET NON-MARCHAND
Les services publics, l’enseignement, le non-marchand ont besoin de moyens pour rendre un service efficace aux citoyens.  L’offre de services ne vaut rien sans les personnes qui les dispensent et sans les équipements nécessaires. De restrictions en économies, de réductions en suppressions, celles et ceux qui sont censés pendre soin de nous, de nos enfants, de nos aînés souffrent. 
La CSC insiste, une fois encore, sur la nécessité de disposer de services publics et services non marchands de qualité, accessibles, avec de bonnes conditions de travail. Elle demande aux responsables politiques de réfléchir à assurer chaque jour un service maximum plutôt que de s’échiner à imaginer des formules de service minimum.
Investir dans les services publics, c’est bon pour les citoyens et pour les entreprises ! Force est de constater que sur le terrain, la réalité est tout autre. L’exemple le plus criant du moment, c’est la situation du CHR de la Citadelle. Nous marcherons le 27 février à Liège pour mettre en avant nos revendications. 
A la mi-mai, nous mettrons en évidence, à travers des petites saynètes présentées sur diverses places liégeoises, la réalité des services publics, du non-marchand et de l’enseignement, des situations qui démontreront la nécessité de mener des politiques d’investissement dans ces secteurs. 

  • FISCALITÉ
La fiscalité est la pierre d’angle d’une société solidaire. Pour la CSC, c’est clair : il faut imposer tous les revenus pour que l’équité fiscale soit réellement atteinte. Cela suppose d’imposer davantage les grandes entreprises et les multinationales et de prendre l’argent où il se trouve, en luttant contre l’évasion et la fraude fiscales et en faisant contribuer davantage les revenus du capital au financement des fonctions collectives de l’Etat. 
En juin, la CSC Liège Huy Waremme s’associera au Réseau pour la Justice Fiscale afin de mener une nouvelle action d’information sur le rôle de la fiscalité et les pistes pour rendre l’impôt plus juste. Elle sera aussi présente sur divers marchés de Liège, Huy et Waremme pour rencontrer les citoyens.

Le calendrier

"On nous spotche: ça n'va nin"!


La Wallonie est en train de suivre le même modèle que le fédéral : austérité + austérité = citoyens écrasés, en wallon «spotchis» !  «Ça n'va nin» ! La CSC se mobilise pour une Wallonie ambitieuse et solidaire. Elle lance une campagne de sensibilisation qui durera six mois. Un thème sera développé chaque mois :  pensions,  flexibilité, jeunesse, services publics, non marchand et fiscalité.

Six thèmes

En septembre, la CSC wallonne a interpellé le gouvernement qui se mettait en place et lui a indiqué les limites à ne pas franchir. Il n'en a guère tenu compte! Les craintes émises il y a trois mois se sont donc vérifiées : budget mal ficelé, manque de clarté de l'assurance autonomie, gel de la réforme des aides publiques à l'emploi (APE), mise en œuvre d'un service minimum dans les transports en commun… Le gouvernement wallon fait sauter les sécurités les unes après les autres. À ces dossiers régionaux, il faut ajouter la poursuite de la réforme des pensions au niveau fédéral. Cela fait beaucoup à supporter pour les Wallonnes et les Wallons !  La CSC wallonne
Notre campagne se dessine au travers des six grands thèmes. Chacun sera décliné durant un mois. Il sera question des pensions, de la flexibilité, des jeunes, des services publics, du secteur non marchand et de la fiscalité, qui est la pierre d'angle d'une société solidaire.

« Pauvres parce que pensionnés ? Ça n’va nin » !
Le premier thème abordé dans cette campagne, ce sont les pensions. Dès son entrée en fonction, le gouvernement Michel a fait régner le chaos sur les pensions. Alors qu’aucun parti politique n’avait abordé le sujet pendant la campagne électorale, le gouvernement a porté l’âge de la pension à 67 ans. Trois ans plus tard, les incertitudes et les inquiétudes au sujet des pensions et de l’appauvrissement des pensionnés n’ont cessé de croître.  On veut nous faire travailler plus longtemps et plus durement pour moins de pensions, ça n’va nin !  C’est pourquoi nous vous fixons rendez-vous le 19 décembre pour une manifestation contre le chaos sur les pensions et pour des pensions justes et dignes.