Un millier de personnes à la marche

Le gouvernement a beau marteler ses « jobs, jobs, jobs »,  la réalité est bien différente. On restructure ici, on licencie là-bas, on amenuise les conditions de travail, on multiplie les contrats précaires ad vitam… On nous spotche, quoi !  Ça n'va nin !
   
  «Pour donner du corps à la campagne wallonne « ça n’va nin » et agir plutôt que rester chez soi pour réclamer des conditions de travail respectueuses des travailleurs, une protection sociale forte et des services publics de qualité, nous avons imaginé une marche entre deux lieux symboliques : le CHR de la Citadelle qui veut faire des économies sur le dos des travailleurs et le Carrefour de Belle-Ile, Carrefour qui restructure et veut fermer son hypermarché d’Angleur. La date du mardi 27 février s’est imposée d’elle-même car au CHR de la Citadelle, la fin des négociations avec la direction a été fixée au 28 et du côté du Carrefour, un conseil d’entreprise a été convoqué pour le mercredi également ainsi qu’une rencontre avec la haute direction le jeudi», situe Gaëtan Stas, Président de la CSC Liège Huy Waremme. 
 


Une marche de la solidarité  

En quelques jours à peine, l’action a été construite et l’invitation lancée : venez marcher pour le respect des travailleurs.

 
Message reçu 5 sur 5. Le 27, ils sont plus de 1000 personnes à braver le froid polaire pour parcourir les 7 km séparant le sommet des coteaux aux berges de l’Ourthe. Sur le coup de 9h30, cette impressionnante colonne verte dévale les 374 marches de la Montagne de Bueren pour relier Hors-Château et se déployer place Saint-Lambert. De là, elle se dirige vers les grands boulevards, Sauvenière et Avroy, avant d’emprunter l’avenue Blonden, le quai de Rome et de franchir la Meuse via le pont de Fragnée. Les conditions météorologiques rudes, le trajet long n’affaiblissent, aucun moment, la détermination des marcheurs à relier Belle-Ile.
 
Dans le cortège, la solidarité transpire… et ça, ça réchauffe vraiment !  Fièrement, les militants brandissent leurs banderoles… On y lit des slogans forts : «Des emplois de qualité et un revenu décent pour tous, c’est notre combat », «Touche pas à mon Carrefour Belle-Ile », «Notre santé n’est pas à vendre, les politiques doivent nous entendre », «Oufti, on nous spoche ! Ça n’va nin !»… 
A bonne allure, les manifestants avalent les derniers mètres séparant le quai du Condroz et la galerie d’Angleur pour s’amasser devant le Carrefour sous les applaudissements des travailleurs. « Cela fait chaud au cœur de vous voir si nombreux à nos côtés » entend-on dans l’entrée de l’hypermarché. Les autres commerces de Belle-Ile, tous concernés par le sort du grand magasin, apprécient aussi le soutien de la CSC qui avait réservé les sandwiches sur place.


Un signal fort et clair
«Nous souhaitions donner un signal de soutien aux travailleurs de la Citadelle et des Carrefour, et particulièrement celui de Belle-Ile. A plus de 1000, ce signal a été fort et clair ! » insistent Gaëtan Stas et Jean-Marc Namotte, Secrétaire fédéral de la CSC liégeoise. «La solidarité est et doit rester la valeur principale de nos motivations et le moteur de nos combats. Grâce à cette magnifique participation, relier ces deux symboles de combat actuel, à pied et par grand froid, restera un moment important pour la CSC de Liège Huy Waremme. Mais ce ne sera pas suffisant. De nombreuses actions futures seront organisées notamment sur le dossier des Pensions. Nous devrons encore et toujours convaincre les collègues, la famille, les proches du bien-fondé de nos rassemblements et de nos combats. Nous devrons encore bientôt manifester. Mais ne boudons pas le plaisir de cette marche, encore 1000 fois MERCI ! »

L'annonce de la Marche


« Jobs, jobs, jobs » martèle le gouvernement … Ne tombons pas dans le piège : c’est de la com ! La réalité est bien différente.  Flexi-jobs, CDD à durée indéterminée,  plans de restructuration, mesures d’économie… Ça n’va nin ! Les travailleurs ne sont pas des Kleenex !
La CSC Liège Huy Waremme appelle à la mobilisation : elle organise le mardi 27 février une grande marche dans les rues de Liège : départ 9h à la Citadelle, arrivée au Carrefour de Belle-Ile.
Une invitation à construire une société juste et solidaire
Cette action est une invitation à tous les citoyens qui, comme nous, souhaitent construire une société juste et solidaire, à toutes celles et ceux qui veulent protester autrement contre les mesures du gouvernement et porter des alternatives. Nous voulons un travail de qualité et un revenu décent pour tous et pas des jobs bradés à n’importe quel prix !
Alors, ensemble, le mardi 27 février, marchons pour des conditions de travail respectueuses des travailleurs, une protection sociale forte, des services publics de qualité. 
De la Citadelle au Carrefour de Belle-Ile
Symboliquement, le cortège prendra son départ devant le CHR de la Citadelle, un hôpital qui veut faire des économies sur le dos des travailleurs, et rejoindra le Carrefour de Belle-Ile, Carrefour qui restructure et a l’intention de fermer son hypermarché de Belle-Ile. Là, des navettes ramèneront les marcheurs vers le CHR.
Diverses prises de parole sont prévues lors de cette action de la CSC Liège Huy Waremme. 
Le rendez-vous est fixé au mardi 27 février à 9h devant le CHR de la Citadelle.