Il n’existe pas de paix durable sans justice sociale

Président d’honneur de la CSC et actuel président du comité exécutif de l’Organisation internationale du travail (OIT), Luc Cortebeeck était à la CSC Liège Huy Waremme le 29 mars dernier pour une conférence de présentation de cette agence onusienne dont il a rappelé la singularité. C’est le seul organe de l’ONU qui réunit les gouvernements, les employeurs ET les travailleurs.  «Les travailleurs sont associés à la décision. Bien sûr, ils doivent composer avec les employeurs et les gouvernements, mais on peut engranger du progrès social et c’est important. » Et de souligner : «Il n’existe pas de paix durable sans justice sociale» ! 

Travail décent et protection sociale

Luc Cortebeeck a insisté sur le rôle joué par l’OIT en faveur du travail décent et de la protection sociale, «deux conditions sine qua non pour parvenir à la justice sociale». C’est l’OIT qui élabore la législation sociale et la législation du travail au niveau  international. Il s’agit notamment de conventions sur le travail des enfants, le personnel domestique, le droit aux négociations collectives… 

Des avancées au Qatar

« Au Qatar, on a réussi à faire des pas en avant. On a pu forcer ce pays à suivre les règles, il y a encore du travail mais on va de l’avant », a signalé Luc Cortebeeck. 
Actuellement, l’OIT se concentre notamment sur la violence au travail, un gros dossier qui sera en discussion lors de la prochaine conférence à Genève.  

Travail de plateforme

La réflexion est aussi lancée sur le travail de plateforme. «Dans tous les pays, avec l’émergence des plateformes, on constate de nouvelles réalités dans le monde du travail.  Il apparaît clairement qu’il est nécessaire de plancher sur une réglementation internationale. Une commission de l’OIT est en train de là-dessus et elle est très claire : il faut réglementer à la fois pour protéger les travailleurs mais aussi pour éviter une concurrence déloyale pour les autres employeurs », a expliqué Luc Cortebeeck.

Zoom sur l'OIT

OIT, trois petites lettres pour une grande organisation. Le jeudi 29 mars 2018, à 17h30, au siège de la CSC Liège Huy Waremme (bd Saucy), le Président de l’Organisation Internationale du Travail, le Belge Luc Cortebeeck, ancien Président de la CSC, expliquera les missions, les succès et les enjeux de cette agence onusienne. Invitation à toutes et à tous. Entrée libre.

Créée au lendemain de la première guerre mondiale, l’Organisation Internationale du Travail est une agence de l’ONU qui élabore la législation sociale et du travail au niveau international sous la forme de traités et de recommandations. Les conventions de l’OIT font partie des Droits de l’Homme.  Il s’agit notamment de conventions sur le travail des enfants, le travail forcé, le personnel domestique, la liberté d’association pour les travailleurs et les employeurs, le droit aux négociations collectives...


Une agence de l’ONU tripartite

L’OIT conçoit aussi des campagnes pour favoriser le travail décent pour tous les hommes et toutes les femmes dans le monde.
Son fonctionnement est unique : c’est la seule agence tripartite de l’ONU. Elle se compose de représentants des gouvernements mais aussi des employeurs et des travailleurs des 187 Etats membres.

Président de la CSC de 1999 à 2011
Depuis l’an dernier, Luc Cortebeeck, Président de la CSC de 1999 à 2011, est à la tête de l’exécutif de l’OIT. Ce n’est que la 4e fois, dans la longue histoire de cette organisation onusienne, que le Président du Conseil d’administration n’est pas issu des cercles gouvernementaux !
Avant d’occuper cette fonction, Luc Cortebeeck présidait le groupe représentant les travailleurs à l’OIT. Il a donc une parfaite connaissance de l’Organisation.  
Le jeudi 29 mars, Luc Cortebeeck se déplacera à Liège pour partager avec vous son expérience au sein de cet organisme international de tout premier plan.  
Lors de cette conférence-débat, il expliquera le fonctionnement, les missions, les succès et les enjeux de l’OIT et répondra à vos questions.

En pratique : 
  • Jeudi 29 mars 2018 - 17h30
  • CSC Liège (bd Saucy), bâtiment de formation - salle du rez-de-chaussée
  • Entrée libre