La CSC aux voeux du MR

Les militants de la CSC Liège Huy Waremme, en front commun avec la FGTB, se sont rendus ce 12 janvier à la réception des vœux du MR à Liège pour lui remettre les leurs et attirer l’attention sur le pouvoir d’achat. 
Le préserver n’est pas une mesure idéologique mais économique ! En effet, ne pas soutenir la demande interne ne va faire que ralentir la relance dont notre pays a tant besoin.  
Préserver le pouvoir d’achat, une mesure économique
Avec un saut d’index et diverses mesures d’austérité, le pouvoir d’achat de la population va en prendre un coup, ce qui va inévitablement mettre en difficulté bon nombre d’entreprises, à commencer par les PME et les nombreux indépendants des secteurs qui vivent de la demande intérieure, comme l’HORECA, le commerce, la construction, etc. 
Une réduction linéaire des cotisations patronales, sans contrôle ni condition, ne va pas non plus contribuer à la relance.  Pas plus que la création de ce nouveau piège à l’emploi qu’est la réduction de moitié de l’allocation de garantie de revenu qui est octroyée à des travailleurs, et surtout à des travailleuses, qui ont accepté un emploi à temps partiel pour échapper au chômage. 
Que l’on ne s’y trompe pas, l’augmentation de la déduction forfaitaire pour les frais professionnels (900 millions) ne constitue nullement une correction sociale du saut d’index (2,6 milliards uniquement pour le secteur privé) : la mesure fiscale compense simplement l’augmentation des accises et de la TVA à hauteur de 899 millions !
Ce sont quelques-unes des contradictions entre le programme du MR et les mesures décidées par le gouvernement que nous avons pointées du doigt afin de sensibiliser les sympathisants du parti du premier Ministre réunis au Palais des Congrès de Liège.