Liège se déclare ville hors zone TTIP

La CSC a mené une action de soutien à la motion « Liège ville hors zone TTIP »

Le 2 février, le conseil communal de Liège était invité à voter une motion, portée par les chefs de groupe, déclarant Liège ville hors zone «Traité de libre-échange transatlantique » (TTIP).  Dès 18h, des militants de la CSC Liège Huy Waremme se sont réunis devant l’hôtel de Ville de Liège pour manifester leur soutien à ce texte, qui en séance sera finalement, adopté par les élus locaux. 
Défenseur d’une Europe sociale, de normes en matière de travail, de santé ou d’environnement mais aussi des services publics,  la CSC s’oppose, en effet, à ce projet de TTIP.
Négocié, sans transparence, entre l'Union Européenne et les USA,  ce projet sur mesure pour les multinationales constitue une menace pour la démocratie mais aussi pour les normes sociales, environnementales et sanitaires qui protègent les travailleurs et les citoyens.
En fait, le TTIP vise à développer une vaste zone de commerce sans « entraves » pour les sociétés multinationales, notamment en détricotant les normes sociales, environnementales et sanitaires au mépris des travailleurs et des citoyens ! Cela veut dire aussi la porte ouverte aux viandes hormonées, aux OGM, aux poulets chlorés…
Cerise sur le gâteau, ce traité prévoit la mise en œuvre d’un « Système de Règlement des Différends » (RDIE). Il s’agit d’une sorte de «juridiction privée» qui permettrait à une multinationale de poursuivre un Etat à cause d’une réglementation qui serait considérée comme contraignante et de lui réclamer des dommages financiers. Et cette juridiction fonctionnerait à sens unique : un Etat ne pourrait pas attaquer une société privée.