Nous étions près de 10.000 à Bruxelles !

11mars2
Ce mercredi 11 mars, sur la place de La Monnaie à Bruxelles, nous étions près de 10.000, des militants de tout le pays, dont de nombreux Liégeois, pour dire NON à la fraude fiscale, non au saut d’index, non à la précarisation des travailleurs, non à la pension à 67 ans, non aux mesures qui s’attaquent aux chômeurs, aux prépensionnés, aux jeunes… Nous étions là  pour dire OUI à la liberté de négociation, oui à une fiscalité juste, oui à la création d’emplois de qualité, oui au développement des services publics et au respect des travailleurs des services publics ! 
Marie-Hélène Ska, la Secrétaire générale de la CSC, a relayé la détermination de tous les travailleurs. Elle a une nouvelle fois exigé du gouvernement qu’il fasse enfin preuve de bon sens. «Un pays ne se gouverne pas à coups de mépris pour les travailleurs, les chômeurs, les malades, les pensionnés, c’est-à-dire chacun d’entre nous. Jusqu’ici, nous n’avons pas été entendus! Le saut d’index, l’activation des aînés quand il y a 600.000 chômeurs, le désinvestissement de la SNCB, les moyens limités de l’administration fiscale et de la justice quand il faut lutter contre la fraude fiscale, l’exclusion des travailleurs sans emploi sans créer de l’emploi, c’est tout sauf du bon sens, s’exclame-t-elle. La prépension n’est pas un privilège mais un moyen de sortie digne après une longue carrière plutôt qu’un licenciement sec. Nous sommes ici pour dire qu’il n’est plus possible d’équilibrer le budget de l’État tout en sacrifiant la culture, les services publics, l’enseignement, la santé…. La justice fiscale est nécessaire et possible. Nous sommes donc déterminés à poursuivre la lutte». 

Plusieurs actions sont déjà à l’agenda :  le 19 mars manifestation des services publics à Bruxelles, 

le 29 mars parade de «Tout autre chose» et 

le 1er avril grande manifestation à Liège !