Tous à Charleroi




30.000 exclusions programmées à partir de ce 1er janvier 2015 dont une majorité de femmes! 
12.700 jeunes privés de l’accès aux allocations d’insertion en 2015 ! 
62.500 sanctions ONEM prononcées en 2014. Quel sera le nouveau chiffre record pour 2015 ? 
La CSC dit STOP aux mesures qui s’attaquent aux chômeurs sans s’attaquer au chômage !
Le durcissement des contrôles ONEM va, selon ce que laisse entrevoir le rapport ONEM du 1er semestre 2014, sanctionner plus de 60.000 chômeurs en 2014, tous dispositifs confondus du contrôle de la recherche d’emploi. Entre 2013 et 2014, les sanctions dispo vont augmenter de près de 24 %. Quel sera le nouveau chiffre record de sanctions pour 2015 ? 
La limitation des allocations d’insertion dans le temps va conduire à l’exclusion de 30.000 personnes sur l’année 2015 dont une majorité de femmes. Avec les nouvelles mesures du gouvernement Michel, 12.700 jeunes seront d’emblée privés de l’accès aux allocations d’insertion. Une hécatombe sociale sans précédent programmée en 2015 par le gouvernement Papillon et accentuée par le gouvernement Michel pour 105.200 travailleurs sans emploi, selon nos estimations.
Le 21 février 2014 à Liège, le 11 juin 2014 à Mons, le 17 octobre 2014 à Namur en front commun avec le RWLP, la CSC avait procédé à des pendaisons symboliques de chômeurs et joué ses trois premiers actes : «Du gibier de potence, les chômeurs ?». 
Rendez-vous le 30 janvier 2015 à Charleroi dès 10H00 à la Place de la Digue.
Inscription au 04/340 72 16 - u68ppi@acv-csc.be

Travailleurs avec ou sans emploi y rediront haut et fort que la CSC met la priorité sur l'emploi convenable et le retrait des mesures anti-chômeurs, en jouant sont quatrième acte : "Massacre à la tronchômeuse !". Des invitations sont à votre disposition auprès des permanents TSE, Jeunes CSC et Femmes CSC de votre fédération.
Contact:
Daniel Cornesse, responsable des Travailleurs sans emploi de Liège Huy Waremme - 04/340 72 12