Mariage à la CSC

Mariage à la CSC

Après un long processus de travail et de réflexion, les fédérations de Liège-Huy-Waremme et de Verviers-Ostbelgien ont fait le choix de fusionner pour donner naissance à la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien.

Le vendredi 14 décembre, réunis en Congrès à Liège, les militants liégeois et verviétois de la CSC ont voté la fusion, au 1er janvier 2019, de leurs deux fédérations (182 voix pour, 1  contre, 0 abstention). Dans la foulée, ils lui ont choisi un nom : la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien. 
Cette décision est le résultat d’un processus entamé voici 2 ans. Les instances des deux fédérations ont été consultées et, ensemble, se sont accordées sur les statuts : tous les amendements ont trouvé un consensus. Ce vendredi, la boucle a été bouclée par une mini-consultation populaire des militants et ils ont confirmé le choix de la fusion. 

Une unité de services pour l’affilié

En unissant leurs forces et moyens, les deux fédérations ont la volonté de créer, sur le territoire provincial, une unité de services la plus efficace possible pour l’affilié, de pérenniser la politique de proximité de la CSC et préserver la spécificité germanophone.  
La nouvelle structure va s’atteler à la mise en place d’une organisation performante et de proximité afin de rencontrer au mieux les besoins et attentes des affiliés. 
En outre, la fusion donnera au pôle liégeois plus de poids au sein de la CSC et renforcera donc son influence interne. En effet, cette nouvelle fédération devient la plus importante des fédérations wallonnes du syndicat. 

Jean-Marc Namotte et Marc Niessen

C’est Jean-Marc Namotte, actuel secrétaire fédéral de Liège-Huy-Waremme, qui prendra les rênes de la fédération provinciale. Il sera épaulé dans sa tâche par un adjoint germanophone, le Raerenois, Marc Niessen, dont l’entrée en fonction aura lieu le 1er juin prochain.  Quant à Bernd Despineux, l’actuel secrétaire fédéral de Verviers, il se prépare à accéder à la prépension.

Les deux présidents actuels, Gaëtan Stas (Liège) et Jérôme Garroy (Verviers) assureront la co-présidence de la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien.  Quant aux structures d’animation syndicale décentralisées, elles seront maintenues sur l’ensemble du territoire provincial.

Fusionner ne fait pas mal

Le mot des responsables de centrales et de Josly Piette

Les saveurs du terroir syndical avec Didier Boclinville et Roger Hilgers